Marie. L’orgasme pour toutes

Laure. Jeux interdits

Dans mes relations précédentes, il nous arrivait d’utiliser un gode pendant nos rapports sexuels. C’était un tout petit gode, que mon copain me mettait dans l’anus en même temps qu’il me pénétrait. Rien de hard ! Mais quand j’ai sondé le terrain avec mon copain actuel, j’ai compris qu’il n’était pas très ouvert sur ce type de jouets. Du coup, ils restent au placard. Heureusement ça ne m’empêche pas de jouir, mais je me demande comment va évoluer notre sexualité si on ne peut pas la vivre comme quelque chose d’un peu « ludique »,

Célia. Un coach à vagin

Célia. Un coach à vagin

Voilà, je suis clitoridienne. Et je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison que mon vagin fonctionne moins bien que celui des autres filles. Surtout que je ressentais du plaisir quand même, mais pas assez. Donc je me suis dit que tout comme tu vas à la gym 2 fois par semaine, entraîner le vagin 2 fois par semaine aussi avec un toy, ça lui ferait voir du pays comme on dit. J’ai acheté un gode, des boules de geisha et un œuf vibrant. C’est les boules que j’ai préféré, peut-être aussi parce que c’est plus pratique dans la journée. En tout cas ça déclenche des sensations près des cimes, c’est vraiment violent! J’en ai donc conclu qu’en effet mon vagin n’était pas du tout cassé ou endormi, juste qu’il était mal stimulé. Résultat je suis toujours clitoridienne et avec un mec je m’efforce toujours de l’orienter vers cette zone au maximum histoire de jouir. Mais toute seule, je m’éclate avec mes petits jouets. Notamment les boules pendant un bain ou une douche. Autre option, je me masturbe le petit avec les boules de geishas bien en place, et au fur et à mesure que mon plaisir monte, ça gonfle dedans, ça se resserre autour des boules et je finis par exploser. Rideau. J’ai quand même l’impression qu’en habituant mon vagin à recevoir des « décharges» de plaisir régulièrement, il sera plus en mesure de réagir avec un homme. Si c’est pas le cas, et que je deviens « toy addict », tant pis: de toute façon en ce qui me concerne c’est soit plaisir avec toys soit rien, alors … !

Aline. Jamais sans notre cokring

Aline. Jamais sans notre cockring

Nous utilisons surtout le cockring (anneau pénien). Sur les conseils d’une copine on en avait acheté un vraiment bien, cher, avec de la déco, et surtout en métal (oubliez les cock en plastoque, c’est trop nul). La première fois ça nous a un peu paniqués parce que la queue de mon chéri est devenue vraiment foncée, presque violette. Mais il n’avait jamais eu une érection pareille alors l’excitation l’a emporté sur la peur ! Une vraie bite en béton. Il a éjaculé aussi hyper fort, un truc dingue!

Erika. Mon premier toy

Erika. Mon premier toy

C’était la semaine dernière. J’en suis encore toute retournée! Alors je l’ai commandé par correspondance et c’est mon facteur qui est venu m’apporter THE colis un matin alors que j’étais en retard pour le boulot. Ben d’un coup, j’étais plus du tout en retard, j’ai appelé pour dire que j’avais un problème avec ma bagnole et j’ai maté le paquet posé sur la table pendant 3 bonnes minutes avant d’oser l’ouvrir. Je te jure! Dedans, la hotte du Père Noël. Mon gode, emballé, trop géant (il m’a paru gigantesque alors que finalement c’est comme une bite normale de joli calibre). Je l’ai extrait de son emballage comme si c’était un lingot d’or, je l’ai touché, senti (odeur de plastique) et passé sur mes lèvres (du haut !) en fermant les yeux. Et je suis partie au bureau. J’y ai pensé toute la journée, je t’assure, c’était vraiment la récompense du jour qui m’attendait à la maison. Quand je suis rentrée, j’étais super impatiente mais je me suis maîtrisée: dîné tranquille, débarrassé, fait la vaisselle calmement, j’ai baissé les stores et je me suis installée dans mon lit, sous la couette. Je me suis masturbée le clito comme d’habitude, j’ai mis de la salive sur mes doigts, j’ai lubrifié l’entrée de mon vagin, j’ai aussi enduit de salive le gode et je l’ai rentré. Sublime. Énorme. Ce que j’ai apprécié par-dessus tout c’est d’abord la constance de la chose (forcément, il reste gros et dur tout le temps !) et le silence dans la pièce. Je pouvais être pleinement à moi et à moi seule. J’ai alterné clito et vagin, j’ai fini par jouir du clito puis 3 fois du vagin. Ça s’est terminé en bain moussant. Mémorable. Prochain achat: un vibro. Mais il paraît que le bruit peut bloquer un peu et que quand tu en prends vraiment conscience, tu es mal. Je te raconterai.

Jane. L’oeuf, comme un portable qui vibre

Jane. L’œuf, comme un portable qui vibre

T’as jamais essayé un œuf vibrant? C’est exactement comme un œuf dans une boîte d’œufs pour faire les crêpes! Un peu plus petit peut-être. Y a un long fil qui sort, histoire de pouvoir récupérer facilement l’objet en fin d’utilisation. Exactement comme un tampon hygiénique. Tu te l’enfonces bien au fond et le mec te pénètre normalement, sauf que son gland est en contact avec la surface vibrante de l’œuf. Au début le fil peut gêner un peu mais il faut bouger pour ajuster et on l’oublie très vite. Le mec peut aussi râler parce qu’il ne peut pas entrer complètement à fond, un petit bout de son sexe reste dehors … mais bon ce n’est pas le meilleur bout donc ça fait rien! Parfois, il faut renouveler la tentative une fois ou deux avant de bien trouver ses marques. Au bout du fil, y a la télécommande magique: quand la nana (ou le mec) appuie, ça vibre. Atomique pour les deux même si les jours où tu n’es pas « en forme », ça peut être un peu irritant, énervant. Tu sais comme un téléphone qui vibre sans s’arrêter. Si t’as pas envie de l’enfoncer, tu peux aussi t’en servir simplement comme vibro en le baladant sur la pointe des seins et en le plaquant contre ton dito. Radical.

La masturbation, toute une technique!!!!

L’homme se masturbe généralement en tenant le corps de sa verge et en effectuant avec sa main un mouvement rythmé de va-et-vient. Il caresse la hampe de haut en bas. La plupart des hommes stimulent aussi le gland, et le frein…

1 – La méthode classique

L’homme se masturbe généralement en tenant le corps de sa verge et en effectuant avec sa main un mouvement rythmé de va-et-vient. Il caresse la hampe de haut en bas. La plupart des hommes stimulent aussi le gland, et le frein (sous le gland, du côté inférieur). Certains parviennent justement à l’orgasme en frottant le gland de plus en plus rapidement. Pour d’autres, sa sensibilité extrême peut au contraire provoquer une douleur. Le degré de pression, la rapidité et la longueur du mouvement varient d’un individu à l’autre. Le plus important, c’est le rythme: c’est sa régularité qui créé la tension sexuelle. Vous pouvez aussi caresser, masser ou tenir vos testicules en même temps, ou frotter vote périnée (zone située entre les testicules et l’anus). Presser la base de la hampe permet d’augmenter la sensibilité et de rester en érection. Pour changer, caressez doucement le pénis et les testicules avec les doigts jusqu’à ce que vous ayez une érection, puis utilisez 2 ou 3 doigts et votre pouce au lieu de vous servir de toute votre main pour effectuer le mouvement de va-et-vient. Un peu plus difficile: essayez de maintenir un doigt sur le frein, de faire glisser les autres doigts et le pouce sur le dessus du pénis, dans un mouvement court. Pour stimuler les zones différentes, il vous suffit d’effectuer le mouvement en retournant le poignet et la paume de l’autre côté du pénis.

L’orgasme Les hommes mettent en général entre 2 et 5 minutes à l’atteindre. Mais cela dépend du degré de stress, de fatigue, et de l’excitation. La plupart caressent le pénis (ou frottent le gland) de plus en plus rapidement quand ils sentent qu’il vont avoir un orgasme. D’autres saisissent leurs testicules, ou la base de la hampe, pendant qu’ils éjaculent. Si vous voulez retarder l’éjaculation, il vaut mieux au contraire ralentir ou arrêter le mouvement, puis recommencer. La sensation de plaisir sera plus longue, et l’orgasme sera sans doute plus intense (mais il peut au contraire s’avérer moins fort si vous avez prolongé vraiment longtemps). Dès que l’homme parvient à l’orgasme, il ralentit ou arrête complètement la stimulation. Le pénis, et surtout le gland, sont alors d’une extrême sensibilité.

Pour augmenter l’excitation et le plaisir Vous pouvez vous masturber dans votre lit, sur le canapé, etc., mais rien ne vous empêche de le faire debout, ou devant un miroir: vous n’êtes pas pour autant narcissique, et cela peut même contribuer à augmenter l’excitation. Les “auxiliaires”, magazines et films pornographiques, ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus “érotique”. Vos fantasmes sont un stimulant souvent bien plus efficace. Certains hommes s’assoient même sur leurs mains avant de se masturber pour qu’elles soient engourdies, et peuvent ainsi plus facilement s’imaginer que c’est quelqu’un d’autre qui caresse.

2 – En utilisant un gel lubrifiant

Beaucoup d’hommes utilisent leur salive pour lubrifier leur sexe et rendre la masturbation plus proche de la sensation qu’apporte la pénétration. Mais on peut assez rapidement manquer de salive! La meilleure solution est d’utiliser un lait hydratant, ou mieux un lubrifiant à base d’eau. Outre le fait d’être (presque) inépuisables, ils procurent une sensation vraiment différente, car ils permettent un frottement plus intense avec toute la paume de la main directement sur le grand, partie très sensible. Le lubrifiant à base d’eau évite toute irritation de la peau sensible du pénis.

3 – Avec un oreiller pour l’imaginer

Vous pouvez rester debout, ou vous agenouiller avec un oreiller plié devant vous. L’objet reconstitue en quelque sorte la cavité vaginale, ce qui vous permet de simuler le rapport sexuel. Vous pouvez aussi placer l’oreiller au niveau de l’aine, et frotter votre pénis d’avant en arrière, vers le haut. Cette technique permet en fait d’augmenter l’excitation. Vous pouvez ensuite enchaîner avec la méthode classique ou alors une stimulation plus directe dès que vous approchez de l’orgasme. Sinon, accélérez le mouvement, comme vous le faites pendant le rapport sexuel. Les fantasmes s’avèrent souvent très efficaces avec cette technique.

4 – Avec un “Sexy Toy“

Et pourquoi pas utiliser un jouet sexuel, pour découvrir de nouvelles sensations? Il existe différents gadgets amusants, imaginés pour aider l’homme dans ses plaisirs solos. Les masturbateurs ou stimulateurs en latex recouvrent tout ou partie du pénis et permettent une stimulation du sexe entier. Ils peuvent inclure un vibrateur à pile, souvent à vitesse variable, qui apporte une sensation nouvelle de massage. Les matières utilisées (latex et dérivés) sont assez douces, et les derniers progrès technologiques ont même permis de créer des matières étonnantes vraiment proches de la peau humaine. Leur forme varie: simples et pratiques, ou plus “réalistes” en forme de vagin. Et les poupées gonflables? Pourquoi pas! Elles peuvent apporter satisfaction à certains hommes, mais on préférera les modèles en latex à ceux en plastique simple, qui demandent une grande imagination! Enfin, de nombreux gadgets “pénétrants” peuvent aider à stimuler l’anus, la prostate et le point G masculin. Mais tous les hommes n’osent pas pratiquer ce type de stimulations. Elles sont pourtant tout à fait naturelles…

5 – Sous la douche pour faire durer le plaisir

Vous pouvez rester debout, ou vous asseoir. Savon ou shampoing pourront vous servir de lubrifiants, mais attention aux possibles irritations! Là encore, préférez un lubrifiant, qui n’agresse pas la peau. La pression de l’eau sur le gland et sur le pénis est une sensation très voluptueuse. Cette technique met en fait tout le corps en jeu: vous pouvez commencer à vous savonner comme votre partenaire peut (ou pourrait) le faire, puis à vous masser l’anus, le périnée, le scrotum et les testicules, avant même de vous toucher le pénis. Vous pouvez alors en venir à la méthode classique . Comme le pénis et le gland n’ont pas été immédiatement stimulés, cela peut prendre un peu plus de temps pour parvenir à l’orgasme. Autre avantage: le “lavage automatique” ! Plus besoin de recueillir le sperme dans un mouchoir après l’éjaculation.

Le double effet des boules de Geisha…

Par Julie

Saviez-vous que non seulement les boules de Geisha donnent du plaisir à celles qui les portent mais musclent aussi le périnée? Mais à quoi sert le périnée me direz-vous? A éviter les problèmes d’incontinence, à rééduquer la zone périnéale après un accouchement mais aussi à sublimer vos rapports sexuels en intensifiant l’orgasme!